CTAC du 13 mars 2019 : halte au syndrôme du dîner de cons…

A l’occasion de ce CTAC, la CGT a lu une déclaration liminaire offensive. Nous annoncions être des élu·e·s en colère à la fois à cause du contexte national et du contexte local. Nous y retrouvions les mêmes pratiques de passages en force, de mise en scène de concertation sans aucune prise en compte des propositions des organisations représentatives des personnels. Plus les semaines passent et plus nous avons l’impression que les instances et groupes de travail auxquels nous sommes conviés se transforment en « dîners de cons »

Retrouvez ci-dessous et en lien notre déclaration liminaire

Catégorie(s) : CTAC