CNESCO : pas de suppression d’emplois !

La CGT s’alarme de l’annonce de la suppression du CNESCO dans le cadre du projet de loi pour l’école de la confiance.

La CGT dénonce d’abord une attaque contre un organisme d’évaluation indépendant qui questionne sur les intentions du ministre. A ce titre, la CGT Educ’action est signataire du courrier adressé par 14 organisations syndicales à Jean-Michel Blanquer demandant la pérennisation du CNESCO.

En tant que syndicat des personnels de l’administration centrale, la CGT Educ’action s’alarme sur la pérennité des emplois des collègues exerçant au CNESCO. Cela est d’autant plus problématique que les agents du CNESCO sont pour deux tiers d’entre eux des agents contractuels, à qui l’administration n’offre aucune perspective stable pour leur avenir professionnel et qui n’ont pas à être les variables d’ajustement des politiques éducatives. Nous ne pourrions tolérer que cette réforme des organismes d’évaluation se traduise par un plan social des personnels d’administration centrale !

La CGT a demandé une audience au directeur de cabinet sur le sujet de la pérennité des emplois au CNESCO. Retrouvez notre courrier en lien et ci-dessous.