SIES : AG des personnels le 28 septembre à 13h

Le bail du ministère avec la Tour Gamma ne pourra être prolongé pour l’année 2019. Les travaux du bâtiment Langevin n’étant pas terminés, les agents du SIES sont contraints de déménager une deuxième fois avant de pouvoir réintégrer les locaux du site Descartes à l’horizon 2020 (au plus tôt !). Ce déménagement interroge la façon dont le ministère et France Domaine (DIE) avaient négocié le premier bail avec la Tour Gamma. Quel manque de considération pour les agent-es que de les trimballer d’une implantation à une autre…

Le CHSCT du 20 septembre a été informé de l’état d’avancement des discussions et sera à nouveau consulté début novembre. Afin de faire remonter la parole des agents du SIES lors du prochain CHSCT, pour évoquer les besoins des agents concernés dans ce déménagement mais aussi plus largement les conditions de travail au SIES, la CGT propose de se retrouver pour évoquer ces problèmes ensemble :

AG des personnels du SIES
Rencontre avec des représentants de la CGT au CHSCT
Vendredi 28 septembre à 13h

Salle 323 – Tour Gamma

  • Quelle implantation et quelle concertation avec les agents ?

Aujourd’hui se pose donc la question des nouveaux locaux que le SIES va occuper. Les deux sites privilégiés aujourd’hui par le SAAM (Tour Mirabeau métro Javel ou Tour Montparnasse) sont implantés dans Paris intra-muros et proposent des espaces de travail cloisonnés ce qui sont les garanties de base sans lesquelles les propositions de la DIE ne sont pas recevables. Mais ces deux sites vont connaître prochainement des travaux de rénovation : vont-ils permettre des conditions de travail sereines pour les agents ? Un troisième site est également envisagé par le SAAM et France Domaine comme solution de repli. Or il présente des plateaux non cloisonnés et non aménageables : ce serait le basculement vers l’open space généralisé. Nous avons martelé en CHSCT notre refus de cette possibilité. C’est fin octobre que le ministère devrait arrêter son choix et signer le bail, la décision va donc être prise dans l’urgence et sans réelle concertation avec les agents ! Pourtant la question de la localisation est essentielle pour les agents, notamment en termes de répercussions sur les temps de transport. En janvier 2017, avec d’autres organisations syndicales, la CGT avait fait des propositions de méthode pour de futurs déménagements qui n’ont absolument pas été prises en compte par le SAAM. Informer les personnels comme l’a fait le SAAM le 18 septembre est un premier geste mais c’est très loin d’une vraie association des personnels et c’est très infantilisant pour les agents…

  • Modalités du déménagement et de l’implantation sur le nouveau site : faites remonter vos besoins !

Au-delà de la détermination du lieu se posera très vite la question des modalités du déménagement et de la configuration des futurs locaux. En 2016, lors du premier déménagement du SIES, la CGT avait été aux côtés des agents tout au long de la préparation du déménagement et de l’emménagement tour Gamma pour aider à la formulation des besoins et pour les relayer auprès de l’administration. Puisque le SIES est malheureusement appelé à déménager à nouveau, il faut d’ores et déjà anticiper les problématiques d’implantation, d’équipement informatique spécifique, de traitement des archives etc. Lors du CHSCT, la CGT a demandé que soit maintenu dans les nouveaux locaux l’espace de convivialité qui avait pu être aménagé dans la Tour Gamma et que soit bien prise en compte les besoins informatiques spécifiques liés au câblage / l’implantation des serveurs pour maintenir les activités du service. A vous de préciser les demandes en vue du CHSCT d’octobre !

  • Interroger les conditions de travail et l’organisation du travail au SIES

Plus largement, cette rencontre sera l’occasion de discuter ensemble des nombreux problèmes qui nous remontent régulièrement sur l’organisation du travail au sein du SIES. Le SIES est un des services qui connaît au sein de notre administration centrale le plus de difficultés liées à l’intensité des activités (quantité de travail excessives + interruption des tâches + pics d’activité). Ce mode d’organisation du travail est vécu par beaucoup comme pathogène et entraine un important turn-over : les agents y passent mais n’y restent guère. Certes les travaux menés au SIES sont spécifiques. Mais ils ne doivent pas empêcher d’interroger la charge de travail, les questions de reconnaissance etc. Comme dans les autres services, les objectifs fixés doivent être cohérents et compatibles avec les moyens humains et le temps nécessaire accordé aux missions.

Cette rencontre sera aussi l’occasion d’échanger sur l’ensemble des sujets qui vous tiennent à cœur : primes, carrière ainsi que d’échanger sur l’actualité sociale (Action publique 2022, menaces sur le statut, projet de réforme des retraites, etc…).

En espérant vous retrouver nombreux vendredi pour échanger ensemble !